Sony

Test : God of War 3 (PS3)

gow3.jpgGod of War est l'une des plus grosses exclusivités de Sony, avec une popularité acquise depuis la Playstation 2 et l'arrivé de son premier épisode en 2005 marquant un tournant dans le genre que l'on avait pas connu depuis Devil May Cry.

Un seul personnage à l'affiche : Kratos, ayant pour seul objectif assouvir sa vengeance qui passera par écumer plus ou moins tout l'Olympe, oui rien que ça (ce qui explique la position chronologique du futur God of War Ascension...)

Gow 3, c'est donc le dernier volet de la trilogie, (les deux épisodes portables n'étant que de courtes transitions), et suit donc directement les evenements de la fin du 2e volet nous jettant d'emblée dans l'action aux poursuites de Zeus avec les pleins pouvoirs (une habitude de la série avant de se les voir déposseder).

Les habitués prendront très vite leurs marques, rien n'a changé au niveau du gameplay autant pour l'arme principale, que les coups, les sauts, la parade, l'esquive, la barre de vie/magie, les orbes rouges on est vraiment en terrain connu. Le cahier des charges est respecté à la lettre, la transition de génération est réussie pour God of War qui fait preuve d'une totale maitrise et peut en prime se venter d'une réalisation exeptionnelle.

gow3-test.jpg

Cepandant à trop vouloir parcourir les sentiers battus, Gow 3 manque de surprises (toujours le meme schéma), de renouveau (petite deception sur les armes secondaires, les QTE) et d'evolution (pitié la gestion des (doubles) sauts/esquive). Mais rien d'inquietant en pratique pour savourer le contenu proposé bien qu'il arrive trop vite à son terme, c'est court, trop court !

Et ce n'est pas les fameux défis débloqués à la fin, originaux mais rapidement écoeurant qui régleront le problème de la durée de vie. Tout comme les objets et costumes gagnés à la fin du jeu mais desactiveront les trophés une fois équipé, portant leur interet à quelque chose proche de... Zéro.

gow-3-banniere2.jpg

Peut on alors parler de succes mitigé pour la conclusion de la saga ? Je ne pense pas, car Santa Monica connait parfaitement son sujet, proposant du grand God od War qui satisfera sans aucun doute les fans de la série, mais peut etre un peu trop conventionnel pour y rallier ses détracteurs.

Ma note : 7/10 

Les Plus Les Moins
  • C'est beau !!!
  • Trop court
  • Rythme effréné
  • Fin décevante
  • Le sentiment de puissance lors
    des combats 
  • Le gameplay de 2005
  • Les Boss
  • Les défis
  • Les costumes et objets débloqués
    qui désactivent les trophés

Test : Gravity Rush (Vita)

gravity-rush.jpgN'ayons pas peur des mots, Gravity Rush est le seul jeu intéressant sorti après le très bon lancement (pas en terme de ventes mais de jeux) de la Vita le 22 février dernier.

Au début, on nous annonçait que le jeu serait uniquement disponible en téléchargement pour environ 35 euros, me créant un petit coup de froid vu que mon seuil psychologique pour le demat' doit etre inférieur à quinze euros. 

Sans parler du fait que lancer une nouvelle license seulement sur le PSN sur une machine avec un faible parc installé au prix d'un jeu en boite aurait été un veritable fiasco. D'ailleurs sans ce retour en arrière je ne vous parlerai pas de ce jeu aujourd'hui.

Dans Gavity Rush, vous incarnez Kat, une jeune fille amnésique (un grand classique) qui va vite se rendre compte qu'elle dispose d'un pouvoir étonnant : "jouer avec la gravité", en pressant la gachette droite vous controlerez où se situe le centre d'attraction (plus forcément la terre ferme donc), ce qui vous permettra de voler, vous deplacer plus rapidement, marcher sur le coté des immeubles ou encore prendre de l'elan pour donner un coup de pied (gravitationnel), bref un gameplay orginal sur le fond.

gravity-rushtest.jpg

Mais malheuresement pas dans la forme car sorti de là, le gamplay est assez léger (sans jeu de mot), en effet vu que l'une des grandes composantes du jeu consiste à eliminer des ennemis (et récupérer des gemmes violette pour augmenter ses compétences dont la moitié ne servent à rien), la palette de coups/combos est considérablement pauvre, consuidant à des combats vite répétitifs.

Idem lors des défis de combats ennuyeux ou lors des contre-la-montre et des parties de glissades/dérapages (avec ici en prime une caméra aux fraises) qui reveleront au grand jour la faiblesse du gameplay.

gravity-rush-1.jpg

Quel gachis, car en dehors de ça, se promener dans Heksville est assez plaisant (bien qu'un peu trop vide) avec son cell shading réussi tout comme les cut-scenes façon BD/mangas du plus bel effet enjolivant un scénario qui manque d'éclats ! De même l’héroïne Kat est attachante, tout comme sa rivale Raven (malheureusement non jouable) arrivent à maintenir un certain interet. La durée de vie est correcte bien que l'on regrettera la présence de DLC vendus 4 euros rajoutant 2 misérables missions et défis ainsi qu'une nouvelle tenue, évitez les !

 
Ma note : 6/10

Les Plus Les Moins
  • Le rendu en Cell Shading
  • ...mais trop leger en pratique
  • L'effet BD/Manga des cut-scenes
  • Les combats
  • Kat et Raven
  • Manque de variété
  • L'originalité du gameplay...
  • Les micro-DLC à 4 euros

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×